A savoir !

CE QU’IL FAUT SAVOIR :

  • Pendant une heure de sport, vous faites un effort cardiaque et musculaire. Pour compenser, dans les premières secondes, le corps consomme du glucose ; au bout de 30 à 40 minutes, il a besoin d’aller puiser dans ses réserves de graisses et, là, il déloge celles des tissus adipeux. En une heure de sport, vous pouvez perdre entre 250 et 600 kcals.

  • Boire par fractions de 100ml toutes les heures. C’est à la portée de tous et de toutes et, en plus, ce rythme régulier active le drainage. 

  • Au bout de 25 minutes d’effort physique, c’est le second souffle : vous vous sentez pousser des ailes, vous ne voulez plus vous arrêtez grâce aux endomorphines que vous secrétez. Apres 1 heure de sport intensif, les chercheurs ont constaté que même chez les femmes, une décharge de testostérone vous rend… naturellement heureuse ! Après 10 séances, vous ressentez les effets de la sérotonine et cela vous donne envie de continuer (surtout si vous êtes vraiment motivé au départ).

  • Cause de stockage souvent ignorée : le stress. Pourquoi ? Parce que l'hormone qu'il génère : le cortisol, donne non seulement envie de plus manger mais provoque systématiquement la création de « réserves » pour la zone abdominale. Pour se détendre, on apprend à respire, et on s'impose une séance de strectch, mais surtout on se borne à deux séances de cardio ( natation, marche rapide, footing, etc..) par semaine.

 

  • Ne jamais oublier l’échauffement, assouplissement et étirements dans votre séance. Démarrer trop vite, c’est s’exposer à la blessure. Au contraire, s’échauffer doucement, poursuivre par quelques assouplissements, avant d’attaquer le « cœur » de votre séance, c’est bien prendre soin de son corps. De même une fin séance doit s’accompagner d’étirements passifs qui éviteront les courbatures et les risques de blessure.
 
   
  • La cellulite vous intéresse ? Si elle ne vous intéresse pas elle vous concerne ! Elle touche 90% des femmes et 2% des hommes.

 

Il y a 3 types de cellulites :

 - adipeuse, elle est molle et peu douloureuse, elle 
se situe essentiellement sur le ventre, les hanches, les cuisses et la culotte de cheval.

- aqueuse, elle est due à des problèmes veino-lymphatiques aggravés par une sédentarité, elle est souple au toucher et se fixe principalement sur les cuisses, les mollets 
et les bras.

- fibreuse, elle est dure et douloureuse au toucher, a une couleur violacée, se situe principalement au niveau des cuisses et des genoux, elle est difficile à éliminer.


 

Ce que nous appelons "cellulite" dans le langage courant, et qui est en réalité une lipodystrophie géoïde, n'est pas une maladie. C'est tout simplement une anomalie de la répartition du tissu graisseux. 

Elle peut toucher des femmes très minces, car elle n'est pas forcément associée à un problème de poids.

La peau est constituée de trois couches : l'épiderme, la plus superficielle, le derme, contenant du tissu conjonctif - c'est-à-dire des éléments riches en fibres élastiques, des vaisseaux sanguins et des nerfs -, et l'hypoderme, la couche la plus profonde, qui contient un tissu graisseux et des cellules particulières, les adipocytes, qui vont stocker la graisse.

3 moyens permettent de tenter de réduire la cellulite :

- le sport

- une bonne hygiène de vie

- des massages drainant avec une crème à base de caféine. C’est la qualité du massage qui fera la différence et non le coût de la crème.

 

Alternative intéressante : la fitvibe !!! Les fortes vibrations cassent les capitons graisseux, diminuent l’effet « peau d’orange » et réactive la circulation sanguine. Alors foncez pour une formule FIT&FIT ou une carte fitvibe !